Comment fonctionne l’assurance vie en Suisse

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Santé & Bien-être
  4. chevron_right
  5. Comment fonctionne l’assurance vie en Suisse

En Suisse, les pensions sont constituées de trois piliers : l’assurance-vieillesse et survivants (AVS) et l’assurance invalidité (AI) sont obligatoires. C’est ce qui constitue le premier pilier. Les pensions professionnelles forment le deuxième. Le troisième pilier est constitué par l’épargne professionnelle.

La garantie d’une somme en cas de décès ou d’accident grave 

Dans notre monde incertain, il y a encore une certitude : nous cesserons tous de travailler un jour. La nécessité de se préparer à la retraite apparaît donc comme une nécessité. En Suisse, le système offre suffisamment de poids pour conduire l’arbitrage et se préparer de manière optimale à la vieillesse.

En effet, en Suisse, les pensions se composent de trois piliers. Si vous ne pouvez pas vraiment suivre les deux premiers piliers d’une pension, le troisième pilier vous donne une totale liberté de choix. Pour plus d’informations, vous pouvez visiter ce site https://www.troisiemepiliersuisse.info/. Son but est de fournir plus de revenus après votre retraite ou en cas d’accident qui vous invalide de façon permanente, vous rendant ainsi incapable de travailler.

L’option la plus intéressante est la rente à vie

Encore mieux, sous le troisième pilier, vous pouvez choisir une combinaison d’épargne et d’assurance décès/invalidité. Donc, si vous étiez en vie à la fin du contrat, les services d’assurance vous verseront toutes les économies et les résultats financiers de leur investissement. Par conséquent, peu importe combien vous perdez, vous n’avez pas à contribuer au prêt perdu et tout l’argent vous sera remboursé.

En plus de cette première option, certains assureurs proposent une assurance pension. Bien sûr, vous recevez un certain montant chaque mois. Il est à noter que le montant total des pensions peut être supérieur au capital effectivement versé, d’où l’intérêt de cette dernière option. Enfin, la souscription d’une assurance-vie au titre du troisième pilier est intéressante, car vos cotisations peuvent être déduites du revenu imposable.

Menu