Comment souscrire à une assurance habitation ?

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Conseils
  4. chevron_right
  5. Comment souscrire à une assurance habitation ?

L’acquisition d’un bien immobilier ou la signature d’un bail de location oblige le nouveau propriétaire à souscrire une assurance habitation. Le processus respecte des étapes bien déterminées facilitant le choix de l’assureur.

Les démarches administratives

Assurer son logement nécessite des documents utiles, que ce soit du côté du propriétaire ou locataire. Le contrat peut être finalisé en ligne, en agence ou encore par courrier électronique. Lors de la souscription de l’assurance, il suffit d’envoyer un RIB et une copie de pièce d’identité. Du côté du propriétaire, d’autres justificatifs peuvent être demandé par l’assureur dont le contrat de bail et la déclaration des revenus durant les 6 derniers mois. Outre ces formalités, les informations à renseigner se composent de la superficie du lieu, le nombre de chambres et la nature du bien (dépendances, garage ou autres). Par ailleurs, en cas de sinistre, il faut effectuer un inventaire des dommages permettant d’obtenir une indemnisation.

Liste des garanties

L’assurance habitation représente un contrat visant à se protéger et minimiser les dépenses lors d’un incident involontaire. En effet, les avantages ne sont pas les mêmes et conviennent à tous les besoins. Assurer son logement aide à assurer la protection des biens et bénéficier d’un dédommagement lors d’un incendie, une explosion ou encore une inondation. Déclarer le sinistre s’avère indispensable dans les 5 jours qui suivent l’accident. L’assurance multirisque habitation reste l’offre la plus personnalisée prenant en compte les risques locatifs et les recours à un tiers.

Le délai de rétractation

L’assuré a le droit de se rétracter et rompre son contrat dans certains cas particuliers sur un délai de 14 jours. En respectant le délai, l’assureur est obligé de rembourser la somme perçue en trop. La résiliation s’applique à la loi Hamon ou s’effectue à l’échéance en autorisant l’assuré de mettre à terme au contrat après 1 an d’engagement.

Menu