E-liquide, et si nous adoptions la tendance Do It Yourself ?

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Actualités
  4. chevron_right
  5. E-liquide, et si nous adoptions la tendance Do It Yourself ?

Cuisine, couture, déco … nous sommes de plus en plus nombreux à créer, à customiser, à bricoler. Bien plus qu’un simple passe-temps, c’est devenu en une poignée d’année un véritable mode de vie. L’occasion de se découvrir des talents, de développer sa créativité, de se rencontrer, de tisser des liens et de partager, de s’épanouir, de renforcer sa confiance en soi, de consommer autrement aussi. Mode de consommation alternatif, depuis le nouveau millénaire, le Do It Yourself revient en force ! Pas surprenant que cette tendance fait de nouveaux adeptes chez les utilisateurs de cigarette électronique. 

Guide DIY pour fabriquer son e-liquide

Préambule

Concevoir notre propre e-liquide est aujourd’hui possible. Idéal donc pour doser les arômes, choisir sa base, son taux de nicotine. L’occasion de créer, de faire son e-liquide unique, adapté à nos préférences, nos goûts et à notre manière de vapoter aussi. Simple, personnalisé et économique, gros plan sur le DIY en mode e-liquide. Le principe même du DIY est d’opter pour une base sans nicotine, de rajouter ensuite des boosters de nicotine dépendamment du taux de nicotine désiré, d’ajouter ensuite le ou les arôme(s). Pour finir, dépendamment des envies, nous pouvons aussi ajouter des additifs pour obtenir un e-liquide sucré ou pour lui donner une note de fraîcheur par exemple. 

Choix de la base

Classiquement, une base est composée de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG) en proportion variable. Dépendamment du ratio PG/VG, les arômes, le hit et la vapeur seront différents. En général, il est préconisé un ratio de 80% PG et 20 % VG pour les débutants. Le 50/50 est également le plus répandu. Idéal pour celles et ceux qui souhaitent avoir plus de vapeur. A contrario, une base 20% PG et 80 % VG est parfait si nous souhaitons une très grosse production de vapeur et peu de hit. Attention toutefois, ce mélange ne convient pas à tous les modèles d’e-cigarette. En effet, dépendamment des modèles, ce mélange peut encrasser l’appareil. La base peut être constituée à 100% de PG. Dans ce cas, la vapeur est absente, la vape est sèche et le hit est beaucoup plus important. Les 100% VG sont réservés aux amateurs de « Power Vaping ». En définitive, plus notre base contient de PG, plus l’arôme ressort et plus le hit est puissant, mais moins la vapeur est produite. Plus la base contient de VG : plus il y a de la vapeur, mais la teneur en nicotine et en arôme sera puissante. Rappelons qu’un fort taux de VG a tendance à encrasser les résistances. Mieux vaut s’assurer que la cigarette électronique soit compatible. 

Choix du booster

De par la loi, les boosters contiennent au maximum 20 mg/ml de nicotine. La politique anti-tabac est assez rigoureuse d’ailleurs. Et pour cause, la nicotine est un alcaloïde toxique et, hormis le fait qu’elle créée une dépendance psychologique, elle provoque une dépendance puissante, parfois supérieure à la cocaïne et à l’héroïne. La nicotine a également de nombreux effets néfastes sur la santé : développement de cancer, réduction de la fertilité, diminution de l’afflux sanguin, perturbation du développement du fœtus, accroissement du risque de maladies cardiaques notamment. Quoi qu’il en soit, il existe différentes concentrations de booster de 20 mg/ml à 0 mg/ml de nicotine

Choix de l’arôme

En ce qui concerne le choix des arômes, le champ des possibles est ouvert, tout est affaire de préférence. Les fabricants rivalisent d’ailleurs d’ingéniosité pour proposer des arômes divers et variés : des arômes mentholés aux arômes gourmands en passant par les fruités, cela dépend de nos goûts tout simplement. Quoi qu’il en soit, pour faire son e-liquide, nous conseillons de mettre entre 10 et 20% d’arômes dans le volume total de la base

Choix des additifs

Les additifs sont à utiliser avec parcimonie et modération. Là encore, nous conseillons d’ajouter entre 1 et 3% d’additif dans le volume total. Cela permet alors de donner une touche particulière, une sensation de fraîcheur, de sucrée, d’acide, de fumée aussi. Mais là encore, selon dépend des goûts de chacun.

Menu