Guide pour réussir un aménagement de salle de bain pour handicapé

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Services
  4. chevron_right
  5. Guide pour réussir un aménagement de salle de bain pour handicapé

Si vous vivez avec un handicapé, il faut aménager la douche afin qu’il puisse l’utiliser confortablement et avoir une certaine autonomie. Voici un guide pour réussir l’aménagement de la salle de bain pour handicapé.

L’agencement général de la salle de bains

Pour bien aménager une salle de bain pour handicapé, la première chose à faire est de fournir une porte assez large afin qu’il puisse circuler en fauteuil. Prévoyez une ouverture de 90 cm voire plus surtout si la salle est situé dans un couloir. Si vous avez une petite salle de bain, optez pour une porte coulissante. Enlevez tout obstacle sur le chemin, par exemple un seuil à franchir. Dans le cas où votre salle de bains n’est pas située au rez-de-chaussée, la solution est la construction d’une extension. Enfin, il est recommandé d’installer les prises électriques à côté des interrupteurs et non au niveau du sol.

Une douche adaptée

Pour faciliter la tâche à l’handicapé, il faut remplacer la baignoire par une douche facilement accessible. Aussi, il faut prévoir un siège de douche pour lui permettre de s’asseoir. Cela peut être un siège repliable fixé au mur ou un tabouret de douche avec des ventouses. Il faut tout de même que ce dernier soit mobile afin de permettre aux autres personnes de se doucher confortablement. Dans le cas où vous privilégiez une baignoire, optez pour les modèles dotés d’une porte et d’un siège intégré. Toutefois, il peut être difficile d’y accéder car ils ont pour la plupart une marche de 5 à 6 cm. Vous pouvez opter pour un modèle de Disanit, une marque française à découvrir

Par ailleurs, il faut installer des barres d’appui et de maintien de couleur différente que celle du mur afin de les voir facilement. Cependant, des parois mi-hauteur sont préférables si la personne handicapée a une personne pour l’aider à la toilette. Pour prévenir tout risque de glissade, il est recommandé d’installer un tapis, un carrelage ou un receveur de douche antidérapant. Enfin, il faut également penser à ce que la robinetterie du lavabo comme de la douche soit adaptée pour permettre de régler facilement la température de l’eau. Vous éviterez ainsi les brûlures. Pour cela, il est conseillé de choisir un mitigeur ergonomique anti-brûlure.

Un lavabo accessible

Si la personne est en fauteuil roulant ou a besoin de s’asseoir, l’idéal est d’opter pour un lavabo ergonomique autoportant. Ce dernier vous permet de vous approcher en fauteuil pour faire vos besoins sans être gêné par la colonne. Vous pouvez trouver plusieurs modèles sur internet. Pour les personnes pouvant se tenir debout, la présence de barres d’appui de chaque côté du lavabo est nécessaire pour qu’ils se maintiennent debout en toute sécurité.

Des toilettes surélevées

Pour leur faciliter l’accès au WC, nous vous conseillons d’installer un rehausseur sur la cuvette ou carrément opter pour l’installation des WC surélevés. Une barre d’appui est également nécessaire pour s’asseoir et se relever aisément. Ici aussi, elle doit avoir une couleur différente de celle du mur. C’est très important pour lui permettre de la distinguer et ne pas chuter.

Menu