La question de la sécurité des piétons dans les agglomérations

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Services
  4. chevron_right
  5. La question de la sécurité des piétons dans les agglomérations

À l’heure où de plus en plus d’agglomérations ont fait le choix de transformer leurs centres-villes en zone piétonne, la question de la sécurité des automobilistes et des usagers reste plus que jamais d’actualité. Voilà pourquoi, nombreuses sont les collectivités qui font appel à des entreprises spécialisées dans le mobilier urbain pour les aider à développer des stratégies sur les routes.   

La sécurité des piétons en question 

Désormais, nombreuses sont les grosses agglomérations à avoir transformé leurs centres-villes en zones piétonne. Et cela sert deux objectifs. Le premier, est de réduire le nombre de voitures dans les villes de manière à éviter les effets de bouchons qui deviennent insupportables aux heures de pointe. Par ailleurs, avec le stress des embouteillages, cela donne bien souvent des accidents qui ne font qu’accroître les divers ralentissements. Le deuxième objectif, concerne bien évidemment la planète. En effet, de plus en plus, les collectivités sont vigilantes au taux de pollution constaté dans les rues et souhaitent que les usagers prennent de plus en plus les transports en commun. Voilà pourquoi, elles n’hésitent pas à faire de gros travaux de manière à transformer tout le réseau des bus et des tramways. Nombreuses sont celles qui mettent également à disposition des vélos de manière à allier à la fois activité sportive et déplacement sans pollution.  

Les stratégies mises en place sur les routes 

Mais, hors des centres-villes, elles mettent également en place un certain nombre de stratégies de manière à sensibiliser les automobilistes sur leur conduite. On pense bien évidemment aux radars pédagogiques qui affichent la vitesse du conducteur en rouge ou en vert selon l’excès constaté. Et dans des zones à 30 km/h, elles mettent également en place des coussins ralentisseurs berlinois en béton de manière à obliger les conducteurs à lever le pied. Extrêmement résistant, il supporte de gros écarts de température et permet également le passage facile des deux-roues et des bus.

Menu