Laïcité ou inculture religieuse ?

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Actualités
  4. chevron_right
  5. Laïcité ou inculture religieuse ?

La laïcité vidée de son sens

Les évènements de l'été 2016 en France, ces polémiques surprenantes autant que dérangeantes autour des tenues vestimentaires de bain, a fait ressortir et circuler un mot que tout le monde emploie sans pour autant savoir, finalement, de quoi on parle : laïcité.

Alors clarifions les choses avec la définition stricte de ce terme aujourd'hui torturé et dont le sens est (volontairement ?) ignoré :

Conception et organisation de la société fondée sur la séparation de l'Église et de l'État et qui exclut les Églises de l'exercice de tout pouvoir politique ou administratif, et, en particulier, de l'organisation de l'enseignement. (Le principe de la laïcité de l'État est posé par l'article 1er de la Constitution française de 1958.)

Curieusement en France nous assistons à d'étranges glissements sémantiques et détournements de sens qui sont d'autant plus graves qu'au final, plus personne ne sait de quoi on parle avec précision. Nous assistons à ces glissements dans d'autres domaines sensibles, comme par exemple pour les "droits de l'homme" (devenus droits humains…). Cela laisse de fait la porte ouverte à moult interprétations et dérives, auxquelles nous assistons en France.

 

Le manque de culture historique et religieuse

 

Quelles sont les causes de ces polémiques ? Qu'est ce qui engendre ces incompréhensions, ces malentendus ?

Dégageons-en au moins une : l'ignorance. La méconnaissance totale, en dehors des milieux croyants, du fait religieux. Pourtant, dans ces polémique, il n'est pas rare que l'on invoque la "tradition chrétienne", les "racines chrétiennes de la France", etc.  Ces invocations sont d'autant plus étonnantes qu'en France il reste moins de 10% de pratiquants et que de moins en moins de personnes, au nom même de la laïcité, se réclament du christianisme !

 

Les programmes scolaires ont récemment réintégré, notamment en français, quelques éléments de culture chrétienne, ainsi que d'autres religions, mais les enseignants ne les exploitent pas ou peu. Ce manque global de culture religieuse est certainement l'une des sources principales des dérives auxquelles nous assistons.

A ce jour, laïcité est devenu synonyme de "suppression de toute visibilité religieuse", alors que justement la laïcité a pour but de GARANTIR le libre exercice du culte, sans distinction ni discrimination, à toute personne dans notre pays !

Le temps – proche – viendra où la réaction des anti-religieux purs et durs se fera systématique et pour le coup ostentatoire. Suppression de crèches de noël dans les écoles, les lieux publics. Annulation des animations de noël par les comités d'entreprise, revendication contre les jours fériés religieux (pâques, pentecôte, noël, etc…) au nom d'une laïcité dénuée de son sens premier et transformée en anticléricalisme brutal et potentiellement raciste….

Menu