L’augmentation mammaire, passez à la taille au-dessus !

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Santé & Bien-être
  4. chevron_right
  5. L’augmentation mammaire, passez à la taille au-dessus !

Pour celles qui souhaitent avoir une poitrine plus généreuse, opter pour l’augmentation mammaire est la bonne solution. Mais comme toute intervention chirurgicale, il ne s’agit pas d’une décision anodine. Il convient donc de prendre en compte un certain nombre d’indications avant de se lancer. 

L’augmentation mammaire en question 

C’est l’une des opérations chirurgicales les plus fréquemment pratiquées avec la rhinoplastie. Et qu’il s’agisse d’une intervention à visée esthétique ou réparatrice, l’augmentation mammaire est d’abord et avant tout demandée pour se sentir mieux dans son corps. Mais avant de sauter le pas, quelques questions s’imposent. En effet, la pose de prothèses peut parfois cacher un mal-être bien plus profond ou une envie de se sentir rassuré sur sa féminité. Il est donc important de faire le point sur ce que cette opération vise avant de se lancer. Une fois la décision prise, le premier rendez-vous avec votre chirurgien consiste à faire le point sur votre état de santé mais également à choisir votre futur bonnet ! Devant le miroir, vous pourrez ainsi choisir les implants qui vous correspondent le mieux en fonction de votre silhouette et de votre souhait. À noter qu’il existe différentes formes d’implants pour un effet plus bombé ou plus naturel. Deuxième petite chose, vous pourrez discuter de l’endroit par lequel sera introduit la prothèse et où apparaîtra la cicatrice : sous l’aisselle ou par le sillon du sein. 

Les suites d’une augmentation mammaire 

L’opération pour une augmentation mammaire se déroule sous anesthésie générale. C’est une intervention qui pourra durer de 1 à 2 heures avec un temps d’hospitalisation de 24h. Son coût s’élève entre 4000 et 6000 euros et n’est évidemment pas pris en charge par la sécurité sociale, hormis pour une chirurgie réparatrice. Suite à l’opération, vous aurez des sensations de douleur au niveau du thorax pendant plusieurs jours. De plus, il faudra éviter de porter des charges lourdes de manière à ne pas solliciter votre poitrine. Le sport est évidemment à proscrire et un soutien-gorge de maintien sera préconisé pour un certain temps. Il faudra tout de même attendre six mois pour que le résultat soit définitif et que vous puissiez profiter pleinement de votre nouveau décolleté

Menu