Papeterie de tradition à Lausanne et stylo historique !

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Actualités
  4. chevron_right
  5. Papeterie de tradition à Lausanne et stylo historique !

Quand la papeterie Kramer Krieg a été créé, il y a un siècle et demi, internet n'existait pas. Les classeurs avaient des couvertures cartonnées, pas plastifiées, et les boites d'archives étaient recouvertes de beau papier marbré, fermées avec des rubans noirs.

Un siècle et demi d'histoire

Les stylos-plumes n'existaient pas encore, on vendait uniquement des plumes d'oie et des plumes en acier, et, bien sûr, des encriers.

On pourrait dire que le métier de Kramer Krieg a changé complètement… la boutique en ligne a été refaite à l'été 2016, les produits proposés incluent désormais des étuis pour les smartphones…

En réalité ce ne sont que les modalités d'exercice qui ont évolué. Car la mission première de l'entreprise lausannoise reste la même : proposer à ses clients le meilleur et le plus complet des assortiments de papeterie et d'articles de bureau. Avec bien entendu les produits d'un des meilleurs fabricants de crayons à dessin pour les artistes : le suisse Caran d'Ache….

Le Meisterstück de Mont Blanc

A côté de ces marques suisses, Kramer Krieg propose aussi les produits de la marque Mont Blanc, dont le mythique stylo Meisterstück.

L'histoire du stylo à plume commence en 1827 à Paris, avec un brevet précurseur qui ne sera pas exploité. Elle continue en 1884 quand Waterman finalise l'exploitation de la capillarité pour alimenter la plume en encre.

Ce stylo impressionne Claus Johannes et August Eberstein, qui le découvrent au tout début du XX° siècle, lors d'un voyage au États-Unis. De retour à Hambourg, ils mettent au point leur premier stylo, en 1910.

En 1924, la firme allemande désigne ses stylos haut-de-gamme sous le nom de "Meisterstück" (chef d'oeuvre). Le mot est aujourd'hui passé dans le langage courant, avec son tréma sur le ü, aussi connu que d'autres marques comme Frigidaire ou Mercédes.

Le Meisterstück est adopté par les célébrités, il tient son rôle dans toutes les cérémonies officielles, sert à signer des traités, des contrats… tout comme des lettres d'amour. Il se décline en plusieurs tailles, plusieurs épaisseurs et même plusieurs couleurs. Pourtant, le modèle classique en noir avec un filet d'or reste le préféré.

Et si vous vous demandez pourquoi une entreprise allemande porte le nom français de "Mont Blanc" , la réponse est simple : pour bénéficier de l'aura de luxe et de raffinement dont bénéficiaient alors les produits français !

Menu