Valoriser son expérience professionnelle par un diplôme

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Conseils
  4. chevron_right
  5. Valoriser son expérience professionnelle par un diplôme

La France est un pays où le diplôme compte beaucoup. Après plusieurs années d'expérience professionnelle, il reste important, alors que dans d'autres pays, nordiques ou anglo-saxons, l'expérience acquise dans ses différents emplois pèse beaucoup plus lourd que les titres scolaires ou universitaires obtenus dix ou quinze ans auparavant.

Heureusement, il existe un moyen de transformer son expérience professionnelle pour obtenir un véritable diplôme, c'est ce qu'on appelle la V.A.E., Validation des Acquis d'Expérience.

Pourquoi faire une V.A.E. ?

Le plus souvent, on fait une V.A.E. parce que l'on souhaite évoluer.

On ne se sent pas assez reconnu dans son entreprise, on a besoin de faire le point sur ses compétences, justifier une demande d'augmentation de salaire ou de promotion en prouvant, via un document officiel, qu'on a autant de compétences qu'un diplômé.

En cas de chômage, cette validation est encore plus importante, car on ne peut pas s'appuyer sur des gens qui vous connaissent dans l'entreprise.

La V.A.E. est aussi très utile quand on cherche à se réorienter. Certains cursus universitaires, en particulier les masters, la plupart des concours administratifs sont accessibles uniquement avec un certain niveau de diplôme. De même, certaines professions réglementées demandent un diplôme précis, et ce dans de nombreux secteurs (comptabilité, transport, paramédical).

Le processus de V.A.E. permet de passer cet obstacle, là encore en formalisant les compétences accumulées sur plusieurs années de travail. A la fin du processus, la personne a un diplôme, sans avoir dû faire d'études supplémentaires.

Comment se passe le processus ?

Faire une VAE est un processus qui demande du temps, un investissement personnel important et qui reste complexe. Aussi de nombreux candidats abandonnent en cours de route (en moyenne 75% d'abandon, pour un taux de réussite finale de 55%).  Seulement une personne sur dix réussit à obtenir sa V.A.E.

Pour mettre toutes les chances de son côté, on peut se faire accompagner par un organisme, qui va jouer, dans ce processus particulier, le rôle d'un coach.

Il intervient sur trois aspects principaux, le premier étant absolument essentiel, car il va déterminer toute l'orientation de la VAE.

Choisir le diplôme que l'on veut obtenir et l'organisme qui va valider l'expérience

Un mauvais choix est synonyme, au mieux, de perte de temps, au pire d'échec. Il ne faut pas viser trop haut par rapport à l'expérience acquise, ni trop bas par rapport à ses souhaits d'évolution. Le consultant va faire une pré-étude de votre dossier, analyser votre projet pour confirmer que le diplôme visé peut être obtenu, ou vous conseiller un autre diplôme.

Se faire aider pour préparer son dossier et l'oral de validation

Il s'agit de passer à travers toute son expérience pour mettre en valeur tous ses acquis, en expliquant leur pertinence par rapport au diplôme visé. Les aspects techniques sont peut-être plus faciles à lister, mais ce qu'on appelle les "soft skills" (le savoir être, par rapport au savoir faire) peuvent jouer un rôle, en particulier pour les diplômes à dominante commerciale ou managériale.

Tout examen se prépare. Le consultant joue alors le rôle d'un formateur, en aidant le candidat à affiner et maîtriser son argumentation.

Alors que les taux de réussite nationale sont très faibles, des organismes d'accompagnement comme le cabinet les2rives affichent des taux de réussite de plus de 90% !

Menu