WannaCry et consort ont fait des dégâts

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Internet
  4. chevron_right
  5. WannaCry et consort ont fait des dégâts

Il y a peu, une cyberattaque a menacé une grande majorité de pays. Effectivement, dans le courant du mois de mai 2016 surgissait WannaCry, une cyberattaque qui s’en était prise à plusieurs entreprises dont notamment les services de santé britanniques. Un mois plus tard apparaît Petya, un virus informatique sur lequel les experts se penchent, sans pour autant savoir d’où il provient. Petya, à son tour, s’attaque à des sites plus sensibles comme la centrale nucléaire de Tchernobyl, ou encore des société comme Nivea ou LU. Les dégâts semblent plus importants dans des pays à l’est de l’Europe.

D’après les dernières études menées, les deux cyberattaques se fondent sur des principes analogues. Les virus crypteraient les données d’un ordinateur et bloqueraient l’utilisation de ce dernier, jusqu’au paiement d’une rançon. Cependant, plusieurs outils ont été mis en place afin de pouvoir freiner ce genre de virus. La National Security Agency (NSA) a créé l’Eternal Blue, afin de pouvoir contrer le groupe de hackers. Jusqu’à présent, les chercheurs en sécurité informatique n’ont pas été à même de contrer l’attaque, mais il est possible de la ralentir, sauf dans le cas où le virus venait à être modifié.

Suite à ces deux attaques, les grandes entreprises mondiales s’inquiétaient des conséquences qu’elles pouvaient avoir. Par exemple, les hôpitaux londoniens se voyaient contraints de refuser des patients aux départements d’urgence, les opérations étaient également retardées et les premières morts suite à une cyberattaque auraient pu être envisagées.

Comment se défendre ?

Deux mois auparavant, le célèbre magazine américain The New Yorker insistait sur l’importance d’être apte à pouvoir se défendre face à des menaces pouvant nuire au bien-être collectif. Car, contrairement aux autres guerres, il est possible de se défendre face aux menaces informatiques. Il est juste plus difficile d’atteindre l’ennemi, mais cela ne reste pas impossible, comme face à l’arme nucléaire. L’une des solutions passera inévitablement par la formation. Dans de nombreux pays, en effet, le nombre d’experts en informatique est beaucoup trop faible et les jeunes ne devraient pas hésiter à entamer des cursus dans ce domaine.

Menu