Jeune et investissement immobilier : les idées reçues

Sommaire

L’immobilier est un domaine dans lequel on peut investir en toute sécurité. En effet, posséder un logement est l’un des besoins fondamentaux de l’être humain. Cela en fait un secteur de base ou on peut indubitablement investir sans crainte. Cependant, quand on est jeune, on est confronté à certains préjugés en ce qui concerne sa capacité à faire des investissements immobiliers.

Ces idées reçues représentent bien souvent un frein à l’engouement de la jeunesse à investir. Nous vous invitons donc à déconstruire ici les préjugés qui pèsent sur la jeunesse et les investissements immobiliers.

Un jeune ne possède pas l’expérience nécessaire pour investir

Il est vrai qu’un jeune n’a pas les astuces et connaissances que peut posséder une personne expérimentée. Mais avec l’évolution de la technologie aujourd’hui, les jeunes ont la possibilité de se former rapidement et efficacement. Il y a en effet énormément de ressources sur internet qui permettront à un jeune futur investisseur de se faire une culture assez consistante en la matière.

Vous pouvez obtenir des conseils en investissement immobilier sur des plateformes comme le blog de Nicolas Popovitch par exemple. Vous avez également la possibilité de lire des livres sur ce domaine ou suivre les nombreuses formations accélérées sur les investissements disponibles sur le net. De cette façon, votre manque d’expérience ne constituera pas un obstacle à votre projet puisque vous profiterez de l’expérience des plus grands experts pour construire la vôtre.

Un jeune ne dispose pas d’un capital suffisant pour investir

À moins d’avoir reçu un héritage conséquent, il est effectivement difficile d’envisager qu’un jeune dispose des ressources nécessaires pour faire un investissement immobilier. Cependant, vous avez la possibilité de faire des économies en effectuant des petits boulots d’étudiants. En pensant votre projet sur le long terme, vous vous fixerez une date butoir pour atteindre votre objectif. Vous pourrez le moment venu demander un prêt pour compléter votre capital.

Faire un investissement groupé

Vous avez également la possibilité de vous associer à d’autres personnes pour faire votre investissement immobilier. Il s’agit d’une Société Civile Immobilière. Vous et vos associés réunirez vos parts et les investirez dans un bien immobilier. Une SCI présente des avantages fiscaux non négligeables. Vous partagerez aussi bien les bénéfices que les charges de votre entreprise avec les autres actionnaires.

Faire des petits investissements

Si l’idée de créer une SCI ne vous séduit pas, vous pouvez toutefois débuter vos investissements par de petits biens. Il s’agit en l’occurrence de garages ou de parkings qui demandent peu de fonds, mais qui sont très demandés en milieux urbains. Ce genre d’investissements est d’ailleurs conseillé pour les débutants, car les risques de pertes sont faibles. Cela vous permettra de vous familiariser avec ce monde sans prendre le risque de perdre toute votre base financière.

Les préjugés pesant sur les jeunes dans le domaine de l’investissement immobilier peuvent vous empêcher de vous lancer dans ce domaine pourtant prometteur. Faites l’impasse sur les idées reçues. Préparez-vous en vous informant autant que possible sur les investissements immobiliers. Constituez votre capital et lancez-vous !